Présentation

  • : Chez Madame Yoyo
  • Chez Madame Yoyo
  • : Madame Yoyo pense et ecrit ses pensees sur du papier d'ecran de PC, elle vous informe de tout ce dont vous avez besoin pour vivre ou survivre.
  • Contact

Clic ci-dessous

Recherche

About me

Tout savoir sur moi, cliquez ci-dessous
A propos de

Musique !


Découvrez la Pluriculturalité!

 

30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 23:08

J'aime de temps en temps plonger vers la passé, celui de l'Histoire, avec un grand "H", mais aussi celui de mon blog (CLIC !).

 

J'avais évoqué Caligula, empereur sanguinaire à ce qui parait, c'est du moins ce qu'en a retenu l'Histoire et Camus.

On va rester dans la famille, je vais vous parler de Néron.

Neron.jpgNéron au nez cassé, comme le Sphinx

On peut distinguer un trou sur le côté du crâne, il provient des coups de livres (ci-dessous)


Il fait bien partie de la famille de Caligula, puisqu'il est son neveu.

 

Et visiblement, cela doit être dans les gênes, l'Histoire a aussi retenu de lui qu'il était aussi malade que Caligula, même qu'il torturait les gens en jouant de la lyre, c'est dire le niveau de son atrocité !

 

Aux côtés de Néron, tournoyait Sénèque, vaille que vaille, tentant à grands coups de livres, de lui inculquer un rien d'humanité.

Faut vous imaginer que les livres, à l'époque, c'était des plaques de pierre gravée, ça fait mal, mais on sent l'éducation par où elle entre ! (voir ci-dessus, le trou que ça fait).

 

Sénèque, finit par se suicider quand il entendit pour la première fois Néron jouer de la lyre, il parait que Néron lui aurait dit :

 

- "Tu choisis, la mort ou la lyre ! "

 

Sénèque aurait répondu :

- "Je préfère modérer ma joie que réprimer ma douleur "

 

Ce qui mit en colère Néron, Sénèque ajouta alors :

- "Si tu veux vaincre la colère, elle ne peut te vaincre. Tu commences à vaincre si tu la fais taire "

 

Lui, il a dit ça histoire de faire comprendre à l'autre que c'est pas bien de s'énerver, de crier partout dans le palais : "Quo Vadis ! Quo Vadis !", des mots latins entendus dans les ruelles de Rome.

Néron, qui comprenait rien au latin, sinon il aurait pas dit des mots qui ne lui appartiennent pas, s'en alla, laissant Sénèque faire son choix de mourir. Ce dernier, juste avant d'expirer, aurait lancé :

- "L'essentiel est l'emploi de la vie, non sa durée "

 

Il avait bien raison, toujours d'actualité.

 

Gamin Yoyo, qui commence à vraiment grandir, commence à comprendre aussi.

GaminEtMaman.jpg

Gamin enlaçant sa Maman

Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Dans ma Rue
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 19:43

Seul, sans son ombre.

Elle est partie, marre de perdre à ce jeu que Morris avait créé, Luke tirait toujours plus vite qu'elle.

 

Gamin Yoyo, a mis devant lui un Lucky Luke, puis il l'a croqué, sans tricher, rien qu'en le regardant droit dans les yeux, histoire qu'il ne dégaine pas son colt avant que Gamin ait fini son portrait.

Gamin s'y prend à 3 ou 4 reprises, jusqu'à obtenir le résultat esperé.

Je suis fier de Gamin.

HK-Lucky-Luke2.jpg

Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Le testament
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 02:31

Gamin Yoyo m'avait déjà fait des oeuvres pour ce blog, histoire d'agrémenter mes délires de couleurs et de croquis.

Il y avait longtemps que je voulais faire un article juste pour les couleurs de Gamin, il aimait bien la couleur il y a 2 ou 3 ans, aujourd'hui il préfère l'esquisse au crayon noir.

 

Donc voilà de la couleur, comme l'aurait présenté Kadinsky en personne:

 

Kandisky-by-Gamin.jpg

 

Perso, je trouve que c'est mieux que l'original de ce cher Kadinsky, cet illustre fainéant du XXème siècle, lui faisait des taches avec des pinceaux, alors Gamin il a fait des taches sur des petits bouts de papier et les a collés avec harmonie, géométrie et mathématique.

De plus, Gamin ne trouve pas que c'est abstrait, il m'a dit que c'était du Kadinsky....


Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Le testament
commenter cet article
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 22:46

OUI, tout simplement.

Bonne fin d'année 2013, bye...

 

et

 

Excellente Année 2014 à toutes et tous.

Qu'elle vous soit agréable, enrichissante, fructueuse, simple, farfelue, pleine d'espoirs, pleines de rêves à réaliser absolument, pleine de rêves à.. rêver, silencieuse, bruyante, puisse-t-elle passer lentement, qu'elle ressemble à une étoile filante, que cette nouvelle année soit pour vous un nouveau départ, une excellente continuité, une remise en question propice à de nouveaux projets, une année qui ressemble aux autres et qui vous permette d'arriver à bon port tout simplement.

En fait on peut tout souhaiter, puisque chacun de nous attends une chose différente, généralement agréable, en tout cas je l'espère.

Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Un peu de tout
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 23:32

Prit sur le vif, en plein travail, en hauteur (Photos prises de chez moi).

L'homme semble ne se préoccuper que de cette miniscule antenne FM, alors que devant lui s'étale tout Bruxelles. On est sur l'un des points culminants de la Capitale, plus la hauteur de 70m de cette tour classique des années 60.

P1010264

P1010259


P1010263

Le bonhomme donne l'impression d'accrocher l'immeuble au ciel.

 

Le point culminant de Bruxelles est aux environs de 130m, cette tour est bâtie sur un petit plateau à 90m, donc au sommet, par temps clair on doit pouvoir voir Mr T., qui a été condamné à l'exil, il doit trainer à chercher un job, juste parce qu'il s'est retrouvé à surveiller 80 gamins, seul, à supporter leurs cris, quelques insultes, pendant que Caligula compte la petite monnaie qu'il a engrangé grâce aux incrédules et grâce aux taux d'intérêts bancaires relativement faibles, il n'y a pas de petits profits, mais les dégâts collatéraux sont énormes.

Les spectateurs des jeux du cirque de mon article précédent sont satisfaits pour la plupart, faut dire qu'ils ont été les acteurs principaux de ce lynchage. Seule chose qui me rassure, les spectacles donnés par Caligula ne sont soutenus que par une minorité de spectateurs, tout n'est pas perdu.


Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Dans ma Rue
commenter cet article
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 23:48

"Ave Caesar morituri te salutant "

"Ave César, ceux qui vont mourir te saluent", c'est comme cela que les gladiateurs de la Rome Antique commençaient leurs bagarres à mort, organisées par le Connard César en question.

Ils ne faut pas confondre les Jeux de cette même Rome Antique et ces bagarres encadrées, non les jeux étaient très souvent pacifiques, il y avait des blessés, mais c'était ludique avant tout.

Ludique, vient d'ailleurs de Ludi qui désignait ces jeux.

Et Hop ! Je franchis le Rubicon pas, je me retrouve encore une fois à l'École, lieu d'apprentissage, de bienséance, de silence d'or, de discipline et aussi parfois équipée d'une ludothèque, normalement un petit local où les Gamines et Gamins vont trouver tout ce qu'il faut pour un moment de divertissement.

Ben, dans l'École de Gamine et Gamin Yoyo, il n'y a pas de ludothèque, mais les Grands en ont crée une, virtuelle, pour eux les Parents et il faut bien avouer que je ne peux lui donner le nom de ludothèque, mais plutôt l'arène.

Dans la Rome Antique, lors des jeux, les combats de Gladiateurs n'étaient pas si courants, c'est l'andouille de Caligula qui les ramena à la mode, histoire que le Peuple ne fasse plus attention aux gargouillis que son estomac faisait. Cela me rappelle l'excellente œuvre de Camus, que j'ai eu la chance de voir jouer au théâtre un soir de ma jeunesse, je me souviens avoir eu pitié de l'acteur, j'avais aussi envie de me lever et de l'étrangler, pauvre type que Caligula.

J'en reviens aux Ludi ou plutôt aux combats de Gladiateurs que se livrent, par voie virtuelle, les Grands, normalement censés donné l'exemple.

Alors certains sont armés, ils décochent des lancés de flèches en direction de ... comment dire ? ... en direction des "absents", ouais je vais les nommer ainsi, les "absents".

D'autres sont juste armés de "oui je suis avec toi", une arme légère mais très en vogue aujourd'hui.

D'autres encore ont juste des boucliers, qui devraient protéger les "absents", mais vu qu'ils sont absents, je suis pas certain de l'efficacité du truc.

Et puis, comme dans tout spectacle qui se respecte, il y a ceux qui vendent des glaces (on peut pas dire esquimaux je crois), des hot-dogs, des DVD du spectacle (c'est virtuel, c'est donc normal que le DVD soit déjà prêt), en plein milieu de la bagarre, au lieu des gradins.

Il y en a d'autres qui jardinent un petit coin du Colisée, sans aucune protection, alors que tout le monde sait qu'on ne peut plus sortir sans se protéger aujourd'hui.

Et puis y a Caligula, qui doit se marrer dans son coin, voir un tel bordel spectacle de division et de lynchage, ça ne peut que lui faire plaisir j'imagine.

C'est virtuel, je le rappelle, je ne veux pas risquer un procès, c'est que je commence à avoir peur, j'imagine....

Pendant ce temps, les "absents" ont encore une fois tort, comme d'habitude, comme c'est virtuel, je pense que ce n'est pas trop grave, sauf pour un, son vrai nom a été prononcé, un des gladiateurs virtuel a omis d'utiliser un pseudo.

C'est aujourd'hui l'enfer pour cet "absent", les "pouces bas" antiques et virtuels sont nombreux....que va faire César ?

Le chômage La mort ou l'emploi la vie ?

Les Apôtres vont se réunir pour en décider, ouais car Caligula il a pas que ça à faire, donc il délègue.

Le travail La vie ne tient qu'à un  fil pseudo prénom ....

 

C'est rigolo le monde virtuel, c'est facile aussi.

Ah oui, j'oubliais, le pseudo de l'absent mis à terre et qui attend le verdict est Mister T.

mister-T.jpg

C'est vrai qu'il fait peur !

Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Dans ma Rue
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 21:58

L'enseignement ou l'instruction publique est un passage obligé dans la vie d'un enfant, cela nous parait normal ici en Europe. Cela l'est moins dans d'autres pays moins chanceux, ces pays où l'enfant doit travailler pour nourrir sa famille, se nourrir ou au moins tenter de survivre. Ces pays sont connus, ils sont souvent "l'usine de l'Occident".

Mais ici, en Europe, dans une moindre mesure, ce n'est pas simple d'envoyer non plus ses enfants à l'école publique, car cette dernière, dans certains cas, ne mérite pas ce respect sacré que l'on devrait avoir en toute logique envers elle.

Cette école, encore rare, mais elle existe, est devenue l'antichambre de la division sociale, elle privilégie, favorise et encourage cette division.

Les parents aisés, font la fine bouche en parlant de futilités, pendant que ceux qui comptent les centimes en fin de mois pensent à l'avenir de leur enfants, la peur de ne pouvoir financer leurs études, alors que l'école publique est censée être gratuite.

Les dirigeants de ces centres d'enseignement sont avant tout des comptables, et des fonctionnaires félicités pour leur bonne vision pécuniaire de leur établissements.

Pour la bonne conscience on nomme d'autres fonctionnaires chargés du décrochage scolaire, que l'on appelle pudiquement service d'accrochage scolaire, tant il est vrai qu'il faut un fameux budget pour rester "accrocher".

Les parents sans-le-sous, n'ont même plus le droit de demander des comptes sur les comptes sans qu'on les accusent de se préoccuper plus de sous que de leurs enfants.

C'est comme si vous allez au marché et que vous n'avez pas le droit de demander combien coûtent les tomates, mais juste le droit de demander leur origine, leur méthode de culture, etc.

Croyant culpabiliser ces parents, ces écoles d'un nouveau genre, se trompent allègrement, car les parents qui cherchent des réponses finissent toujours par les avoirs, même si sous-entendus et remarques déplacées leurs barrent le chemin, l'amour et l'avenir de leurs enfants font sauter toutes les embûches.

Rien ne les empêcheront de tout tenter pour le bien de leurs enfants, mais conscients que selon que vous soyez futile ou pragmatique, la futilité sera d'abords traitée, c'est tellement plus simple.


Ecole-publique.jpg

Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Dans ma Rue
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 21:20

Gamine Yoyo est partie en classe verte, elle a rouler sa petite valise elle-même jusqu'à l'école, où l'attendait son sympathique instituteur et se camarades.

Elle est partie dans les Ardennes belges, dans un village de la commune de Trois-Ponts, Wanne.

Wanne c'est pas rien, c'est 480m d'altitude, la plus longue piste de ski alpin de Belgique, c'est des balades en VTT en été, une nature omniprésente, des légendes comme seules les Ardennes en ont.

Malgré que nous avons ses activités du jour via un blog, Gamine nous manque, Gamine me manque. Ce n'est que la seconde fois que je suis séparé d'elle plusieurs jours, ce n'est pas évident. Il faut pourtant plaisanter, faire comme si tout allait bien, pour que Maman Yoyo tienne le coup aussi, jusqu'à vendredi après-midi.

On attends, nous n'avons plus que ça à faire, les choses n'ont plus la même importance.


Partager cet article

Published by Mr Yoyo - dans Le testament
commenter cet article
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 17:01

C'était pas la fin du Monde, c'est juste un farce des Mayas pour changer un peu de celle de la galette des rois.

Mais on n'est quand même pas passé loin, j'ai eu une grosse sinusite avec un bouchon de ma trompe d'Eustache qui dure encore aujourd'hui.

Et puis toutes les années passées, pendant lesquelles l'Homme a tapé sur l'Homme, la Guerre de 100 ans, les Croisades, la Guerre des Mondes avec le Saint-Esprit Tom Cruise, la Grande Guerre, la Seconde Guerre Mondiale ou 2ème Guerre Mondiale, c'est selon qu'on croyait que c'était la dernière ou juste la 2ème, la Guerre du Golf, le divorce de Tiger Woods, la seconde Guerre du Golf. Petite précision, les guerres des golfs sont utiles pour faire des terrains de golf, avec leurs bunkers, les trous, etc., mais bizarrement les golfeurs ne disent jamais "allons croiser le fer en Espagne ".

 

Bref, l'Humain est quand même passé entre les gouttes d'un grand arrosoir que lui-même tenait.

C'est peut-être ça la fin du Monde: arrêter de jouer à l'arroseur arrosé, du coup on n'aurait plus besoin d'éviter les gouttes.

 

Maintenant que la date fatidique est passée, tout le Monde qui passe à la télé et écrit dans les journaux, nous dit qu'en fait le calendrier Maya parle plus d'une nouvelle ère, d'une remise à zéro du compteur.

Ouais...bon, mais les Grands de ce Monde-qui-se-tape-dessus sont-il au courant que la Terre vient de passer sa révision générale et qu'elle sort avec un nouveau moteur prêt à redémarrer d'un meilleur pied ??

Pas si sûr, là-bas chez les Mayas, ils continuent à déboiser, ils ont juste arrêter pour la pause café de Noël.

Sommes nous vraiment tous frères d'armes sur cette planète, armés des mêmes et meilleures intentions ?

 

Mark Knopfler dans Brothers in arms:

 

There's so many different worlds

So many different suns

And we have just one world

But we live in different ones

 

Now the sun's gone to hell
And the moon's riding high
Let me bid you farewell
Every man has to die
But it's written in the starlight
And every line on your palm
We're fools to make war
On our brothers in arms


Il y a tant de mondes différents

Tant de soleils différents

Et nous n'avons qu'une planète

Mais nous vivons dans des mondes séparés

 

Le soleil est désormais parti en enfer
Et la lune s'élève
Laissez-moi vous faire mes adieux

Tous les hommes doivent mourir

Mais il est écrit dans la lumière des étoiles

Et dans chaque ligne de votre main

Que nous sommes fous de faire la guerre

A nos frères d'armes

Partager cet article

20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 21:11

La fin du Monde est pour ce 21 décembre, mais si quelqu'un pouvait me donner l'heure ça m'arrangerait, je pourrais m'empiffrer de chips à la mayonnaise juste avant.

Ouais, parce qu'il faut pas jouer avec sa santé quand même, si j'avalais mes chips un trop tôt et que j'ai une attaque, il faut quand même que la Sécu me rembourse les soins, que les hôpitaux soient disponibles, etc., ce serait trop bête de passer la fin du Monde au fond d'un lit d'hôpital.

Merci

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog